Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

La Philharmonie de Paris en Commission des finances du Sénat
Trop avancé pour être supprimé, le chantier du futur temple de la musique classique de la capitale ne cesse d'accumuler les retards et les surcoûts, sans que les hypothèques sur la réorganisation de l'offre symphonique n'aient été toutes levées.

 

La Philharmonie inspire décidément de nombreux rapports. Une nouvelle analyse de la situation de ce grand chantier culturel, à l'heure des restrictions, vient d'être présentée en commission des finances du Sénat, présidée par Philippe Marini.

Le rapport, réalisé par Yann Gaillard, sénateur et inspecteur des finances, présente un état des lieux particulièrement intéressant tant du point de vue financier, que juridique ou culturel. 

A lire tout particulièrement, le chapitre consacré à l'analyse des publics et de l'évolution de l'offre symphonique sur Paris, mais également les interrogations sur le devenir de Pleyel. Où l'on peut aussi lire les interrogations relatives au poids conséquent de cette nouvelle infrastructure culturelle pour le budget du ministère de la Culture :  si elle devait être réalisée au détriment de l'éducation artistique, cela serait un comble alors même que sa réussite dépend étroitement de la capacité à séduire de nouveaux publics.

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir la question, voici un rapport très structuré qui se laisse lire facilement...



Mis à jour le 30/10/2012 

Document téléchargeable associé à cet article :