Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Parents d'élèves de cordes : retour sur l'enquête FUSE
Près de 300 familles ont apporté leur témoignage. Les premiers résultats ont été présentés en ouverture des tables-rondes sur l'évolution de la pédagogie des cordes organisées dans le cadre des rencontres d'Aix-en-Provence.

L'enquête visait à recueillir d'une part, le ressenti des parents en matière d'accompagnement de leurs enfants dans leur parcours artistique et d'autre part, à évaluer leur intérêt pour certaines pistes d'évolutions pédagogiques en matière d'enseignement musical.

Beuacoup de parents ont profité de l'occasion qui leur était donnée de témoigner de leur vécu, lequel, pour certains (trop nombreux), s'avère difficile : difficulté de trouver sa place dans la structure, difficulté de faire entendre son point de vue de parent, sentiment d'incompréhension ou d'exclusion, etc. Lancée avec les moyens du bord, et avec des relais limités auprès de l'ensemble des familles, cette enquête nous a également permis de mesurer le besoin qu'ont les parents de s'exprimer en tant qu'usagers de l'enseignement artistique. Une expérience que nous serons donc amenés à renouveler sur d'autres thématiques.

Retour sur les principales conclusions.

Une formation pour parents d'élèves ?

Les parents qui ont participé à l'enquête reconnaissent pour une grande majorité avoir rencontré des difficultés à se positionner dans l'apprentissage artistique de leur enfant, que ce soit en matière de présence au cours (y assister ou pas?) ou en matière d'accompagnement dans le travail personnel. Ainsi la plupart aurait été intéressée par une sensibilisation voire une formation à leur rôle d'accompagnant.

Lorsque leurs enfants rencontrent des difficultés, elles sont d'après leurs parents, à mettre au compte de la lourdeur des emplois du temps (un tiers des cas) et/ou de la baisse de la motivation durant la période sensible de l'adolescence.

Pédagogie de groupe : pourquoi pas si les cours individuels sont maintenus

La très grande majorité des élèves bénéficient de cours d'instrument en individuel, et pour beaucoup, il s'agit de la seule modalité d'enseignement. D'ailleurs, un tiers des enfants n'accède pas à une pratique collective de son instrument.

Les parents sont en grande majorité opposés à une suppression du cours individuel, qui reste pour eux, le plus adapté pour répondre aux différents profils. Toutefois, les propositions qui visent à limiter les déplacements des enfants (un cours en petit groupe mais plus long, ou un cours en groupe avec l'enseignement de la formation musicale intégré) reçoivent un accueil un peu plus favorable.

Globalement, les parents sont ouverts à la pédagogie de groupe dès lors que c'est pendant des périodes restreintes (stages, week-end, etc.) et qu'elle ne remet pas en cause le cours individuel....

Le chant et l'improvisation, en complément de la pratique instrumentale

Beaucoup d'élèves ont des activités autres que celles liées plus ou moins directement à leur pratique instrumentale, qu'elles soient artistiques (danse, art dramatique, culture musicale) ou sportives : les enfants suivant un enseignement musical sont souvent "pluri-actifs". 

Si la pratique de la relaxation, l'art dramatique ou la danse apparaissent comme intéressantes pour le développement du musicien, lorsque l'on demande de choisir l'activité la plus essentielle, les parents retiennent avant tout le chant (37%) et l'improvisation (22%).



Mis à jour le 29/11/2012 

Document téléchargeable associé à cet article :