Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Au revoir Armelle...
Armelle nous a quitté le 12 juillet, emportée par une leucémie à l'âge de 48 ans. Elle présidait l'association les Compagnones Studiantes, la première association de praticiens amateurs à avoir rejoint FUSE.

Les Compagnones Studiantes sont un groupe d'amateurs pratiquant la danse renaissance ; ils s'étaient  rencontrés lors de stages organisés par la Compagnie Outre Mesure et ont souhaité prendre en main leur pratique en dehors des périodes de stage, tout en restant en lien avec Robin Joly et sa troupe.

Armelle Chauvin Le Meur présidait également  le Nouveau Pavillon; une scène de musiques traditionnelles soutenue par la Ville de Bouguenais, le Conseil général de Loire-Atlantique, le Conseil régional des Pays de la Loire et le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC des Pays de la Loire). Mais également de la Sacem et de l’Adami. Outre la saison de concerts, Le Nouveau Pavillon organise des actions de médiation culturelle avec les écoles primaires, collèges, lycées, écoles de musiques, associations et partenaires culturels de Bouguenais et du département. et des résidences d’artistes : Mood, Mathieu Hamon, Ronan Robert et Vincendeau-Felder Quartet pour la saison 2012-2013.

Auparavant, Armelle avait présidé l'association des parents d'élèves du conservatoire de Nantes .C'est avec elle et son association que FUSE avait mené avec succès le combat visant à obtenir de la Ville de Nantes le rétablissement de la gratuité pour les élèves des classes à horaires aménagés. Elle avait aussi orchestré avec doigté une co-production APEC/conservatoire de Nantes/Printemps des Arts/Chateau de Nantes mêlant concert de musique renaissance, masterclass, festnoz renaissance et banquet, qui avait réuni des milliers de participants.

Armelle était un savant mélange de discrétion et de détermination, de tact et d'efficacité. Elle n'aimait pas se mettre en avant et a pourtant soulevé des montagnes avec un enthousiasme contagieux.

Nous adressons à son mari et à ses deux fils, toutes nos condoléances.

Et nous partageons la peine de tous ceux qu'elle a rencontrés dans son parcours associatif et professionnel.

 



Mis à jour le 17/07/2013 - Article archivé