Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Une étude sur les pratiques théâtrales non professionnelles
Le ministère de la culture a financé une étude sur les pratiques théâtrales non professionnelles afin de mieux en appréhender la diversité en termes d'objectifs, de formes, de portages et de publics. Le rapport est paru.

Cette étude a été initiée lors de la première Rencontre nationale du théâtre des amateurs, organisée par la direction générale de la création artistique (DGCA) en mai 2010 à Bussang. 

En effet, depuis 30 ans, les pratiques d’atelier théâtre se sont largement développées ; cependant, les formes qu'elles ont pu emprunter restent largement méconnues. Par ailleurs, les études menées auparavant (dans le cadre des états des lieux régionaux réalisés entre 1999 et 2003, ou de travaux universitaires) sur les modalités des pratiques collectives du théâtre (troupes d’amateurs) sont relativement anciennes ; elles méritaient d’être actualisées en tentant de dégager des éléments permettant d’apprécier comment ces deux formes de pratique de l’art dramatique - en atelier ou en troupe - s’articulent dans le parcours des « amateurs de théâtre".

Cette étude, centrée sur 2 départements témoins - le Val d'Oise et la Moselle - choisis par un comité de pilotage, présente donc un recensement, visant à l'exhaustivité, des différents types de pratiques, une analyse de chacune d'entre elles et une description de parcours individuels d'amateurs comme d'encadrants. Elle propose enfin quelques pistes de réflexion à l'ensemble des acteurs du monde du théâtre, amateurs comme professionnels, pour mieux comprendre et développer tous les chemins qui favorisent l'accès à la pratique théâtrale.

En savoir plus : télécharger l'étude intégrale ou la synthèse.




Mis à jour le 19/09/2013