Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Création du CNM : quelle implication pour FUSE ?
Au premier abord, l'enseignement artistique ne fait pas partie des champs de compétence du tout nouveau Centre national de la musique, au contraire de la formation et de l'insertion professionnelle. C'est sur ce thème que FUSE doit prendre contact.

A l’image du Centre national du Livre ou du Cinéma, le ministère de la culture a souhaité la création du Centre national de la Musique. L’objectif premier de ce type d’organisme est de créer une instance regroupant les différents acteurs d’une filière de création fragilisée afin de la soutenir d’une manière optimisée. Lieu de pouvoir, enjeux financiers importants, difficultés de trouver des équilibres entre des champs différents (musique enregistrée et spectacle vivant) et des acteurs de taille, de poids financier et aux modes de fonctionnement très différents, rendent la conception d’un tel organisme très délicate.

A priori, FUSE n’est pas concernée par le CNM. Cette instance professionnelle a pour vocation principale de redistribuer les fonds collectés par le biais de différentes taxes. Cependant, dans l'accord-cadre de création du CNM et les propos des uns et des autres, le champ de la formation et de l'insertion professionnelle des artistes est parfaitement identifié. C’est donc à ce titre que FUSE va prendre contact avec l’association de préfiguration du CNM.

Le débat organisé en marge des rencontres nationales de Saint Etienne (20 et 21 mars 2012), a été l’occasion d’une présentation du CNM par différents acteurs impliqués dans la mise en place de la structure, de percevoir les enjeux et les antagonismes des parties présentes ainsi que le questionnement des professionnels (principalement des directeurs de lieux de musiques actuelles et de jazz) qui étaient présents à cette occasion.



Mis à jour le 10/04/2012 

Documents téléchargeables associés à cet article :