Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

L'IRMA en pleine mutation: les réseaux s'interrogent
L'annonce de l'abandon par l'IRMA de ses trois centres de recherches laissent les réseaux de musique actuelle du jazz de la variété et de la musique traditionnelle désemparés.

Dans une information en date du 23 avril, l’IRMA annonçait sur son site l’arrêt de ses missions historiques spécifiques aux esthétiques (centres d’information spécialisés) formalisant ainsi la fin du CIR (centre d'information du rock, de la chanson, du hip-hop et des musiques électroniques), du CIJ (centre d'information du jazz) et du CIMT (centre d'information des musiques traditionnelles et du monde).

Le Centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles (Irma) est une association loi 1901 (JO du 16 avril 1986) conventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication et soutenue par les organismes de la filière musicale. C'est un organisme ouvert à tous les acteurs des musiques actuelles pour leur information, leur orientation, leur conseil ou leur formation. 

L’Irma constitue un pôle de référence national assurant une mise à disposition de ressources expertisées. C'est aussi une interface entre toutes les composantes du monde de la musique, un lieu d’échange et d’outillage pour la structuration des pratiques et des professions. Ces centres d'information étaient à l'origine même de son existence.

Les organisations professionnelles du secteur des musiques actuelles signataires de ce communiqué regrettent vivement la disparition des trois centres d’information à l’origine-même de l’Irma et ce d'autant plus que cette décision a été prise sans concertation avec elles.

Le communiqué de presse du 14 mai 2014


Mis à jour le 20/05/2014 - Article archivé