Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Service public es-tu là ?
1 mois de grève pour Radio-France, nous sommes beaucoup d'auditeurs à avoir erré désolés sur les ondes en nous demandant quoi et qui écouter. Et ce grand vide était inquiétant. Mais qu'est ce qui leur a pris de nous abandonner?

Grève d'une longueur inédite à Radio France, interrogation sur le devenir de l'Orchestre National de France... la disparition des dotations de l'Etat aux conservatoires n'était donc pas un épiphénomème !

La dureté du conflit à Radio France a révèlé qu'il ne s'agit pas là  d'un simple conflit social ou uniquement  de revendications sectorielles ni de problème de personnes mais bien d'une vaste question : quelle place et quelle mission pour le service public et notamment dans le domaine artistique et culturel en France en 2015 ?

Au lendemain du 11 janvier, nous avions pu un instant croire que la nécessité absolue de l'art et de la culture comme ferment d'une cohésion sur le territoire national était une évidence. Nous avons cru encore une fois que l'implicite suffisait  mais non : il est grand temps de passer à l'explicite avant qu'une vaste déferlante ne  s'abatte de plein fouet  sur le spectacle vivant sous toutes ses formes.

Car le printemps est là et nous nous rappelons tout à coup qu'en 2015 , nous ne devons plus parler de public mais de consommateurs, que le spectacle vivant n'est pas assez efficace et rentable voir totalement démodé, que financer l'Orchestre National de France peut être considéré comme une extravagance,etc...

 Alors nous le disons haut et fort  : nous  réaffirmons que le spectacle vivant est actuel et nécessaire, qu'il existe bien une mission de service public dans le domaine de l'art et de la Culture, et que les simples besoins de réajustements budgétaires et de "modernisation" des modes de fonctionnement ne peuvent en aucun cas  justifier l'abandon pur et simple de ce principe fondateur.

 

 

 

 

 



Mis à jour le 14/04/2015