Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Fleur Pellerin lance une offensive culturelle globale
Face aux sénateurs, la ministre a mis en avant pour la première fois depuis trop longtemps, les conservatoires comme instrument de démocratisation culturelle, s'appuyant sur les remontées des territoires. Une raison de plus pour rester mobilisés !

A lire sur le site du ministère de la culture

Interrogée le 21 mai au Sénat, Fleur Pellerin a déclaré que le budget de la culture connaîtrait « une hausse en 2016 et 2017 », ouvrant ainsi une « nouvelle page » du quinquennat en matière culturelle. « C’est une offensive culturelle globale que je souhaite lancer désormais », a assuré la ministre, en détaillant les différents volets de son action. « Offensive culturelle, quand je signe à travers la France des pactes culturels qui engagent l’Etat pour trois ans aux côtés des villes et agglomérations qui font le choix de préserver le budget de la culture (voir notre article). Offensive culturelle aussi, en écoutant ce qui remonte des territoires. Par exemple, j’ai décidé de réengager l’État auprès des conservatoires de musique pour en faire un véritable instrument de démocratisation culturelle, qui fait évoluer les pratiques pédagogiques et met l’accent sur les cours collectifs. Offensive culturelle encore, quand nous pérennisons le statut des intermittents dans la loi de modernisation du dialogue social. Sans les intermittents, pas de singularité culturelle française. Offensive culturelle toujours, avec courant juin, la présentation en conseil des ministres d’un projet de loi ambitieux en faveur de la liberté de création, de l’architecture et du patrimoine. Un projet de loi bâti sur un triptyque : liberté, protection, partage ».



Mis à jour le 02/06/2015