Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Un colloque sur les conservatoires à l'assemblée nationale
Lors de ce colloque, organisé par François de Mazières qui s'est tenu mercredi 24 juin 2015 à l'assemblée nationales, usagers, artistes, directeurs, enseignants, politiques ont partagé leurs regards sur les conservatoires

colloque quel avenir pour les conservatoires Fanny Reyre Ménard François de Mazières, Martine André, Muriel Mayette, Catherine Bauvbin"La force de la France est de s’être dotée d’un maillage très solide d’écoles d’art, de conservatoires de musique, de théâtre et de danse. Le Plan Landowski pour la musique eut pour objectif d’harmoniser sur l’ensemble du territoire ce dispositif en créant une logique pyramidale permettant d’aller de la simple initiation à la formation professionnelle. Progressivement mise en place, cette organisation se trouve fragilisée par un défaut de financement au moment même où celle-ci s’achevait avec la mise en place d’une hiérarchisation des formations entre établissements.Aujourd’hui, il convient de réfléchir sur la pertinence de ce schéma d’organisation de l’enseignement artistique ainsi que sur les répartitions des compétences entre collectivités territoriales et les financements qui y affèrent. " François de Mazières

Lors de cette journée d'échanges et de débats, usagers, directeurs, enseignants, artistes, responsables d'association, politiques tous ont réaffirmé  au travers de leur témoignages que les conservatoires étaient un maillon fondateur et indispensable à la vie artistique sur notre territoire.Il est donc urgent de réorganiser les financements ainsi que les  responsabilités des différents niveaux des collectivités territoriales et de l'Etat.

L'engagement de la ministre de remettre en place une ligne budgétaire dédiée aux conservatoires ainsi que les lois sur la réorganisation des compétences territoriales et la future loi sur la création sont des opportunités à saisir en toute urgence avec conviction et détermination pour que nous puissions envisager avec un peu plus de sérénité l'avenir du réseau des conservatoires sur le territoire  français.

 



Mis à jour le 25/06/2015 - Article archivé