Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Les conservatoires dans la loi création!
Une grande loi culture qui ne parlait pas des conservatoires qui en ont pourtant tellement besoin.. Cela nous désolait. Mais voici une lueur d'espoir : le gouvernement vient de déposer un amendement au sujet des cycles spécialisés (CEPI, COP) .

L'amendement gouvernemental déposé sur la loi création ouvre la porte à la réorganisation des CEPI / COP ou autres cycles spécialisés des conservatoires et, en prime, réaffirme la responsabilité de l'Etat en matière d'organisation des conservatoires.

En outre, l'exposé des motifs dispose que le réengagement financier de l'Etat se fera pour les établissements classés... ce qui paraissait encore incertain il y a quelques jours.

Au sein de FUSE, nous nous réjouissons d'avoir été entendus et que cet amendement réamorce enfin une implication visible et volontariste du ministère pour un service public de l'enseignement artistique spécialisé porté par un réseau de conservatoires classés.

Plus d'information : lien vers l'amendement

En détail, l'exposé sommaire qui accompagne l'amendement :

"Cet amendement propose une modification des dispositions du code de l’éducation relatives à l’enseignement spécialisé artistique dans le domaine du spectacle vivant et des arts plastiques. 

Sans modifier l’organisation et la répartition des compétences entre les collectivités territoriales et l’Etat, qui a été clarifiée et réaffirmée par la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, il vise à conforter le rôle du ministère de la culture et de la communication dans l’élaboration des orientations générales des enseignements artistiques spécialisés. 

L’État souhaitant se réengager dans le financement du fonctionnement des établissements d’enseignement spécialisé, qui sont ou qui souhaitent être reconnus à travers la procédure de classement, il lui appartient en effet d’en définir les conditions en réaffirmant son rôle en matière de schémas pédagogiques. 

L’amendement vise ainsi à garantir et renforcer le rôle de l’État en matière de pédagogie dans les conservatoires en affirmant au niveau législatif sa responsabilisé d’expertise et de suivi permanent de l’offre publique d’enseignement artistique, notamment au travers des «schémas d’orientation pédagogique dans le domaine de l’enseignement public spécialisé de la musique de la danse et de l’art dramatique». 

Par ailleurs, l’amendement prévoit la possibilité pour chaque établissement d’enseignement spécialisé public de la musique, de la danse et de l’art dramatique de proposer un «enseignement préparant à l’entrée dans les établissements d’enseignement supérieur de la création artistique dans le domaine du spectacle vivant» en lieu et place des «cycles d’enseignement professionnel initial» dont la mise en œuvre depuis 2004 n’a été que très partielle. 

Comme cela était prévu pour les CEPI, cet enseignement public préparatoire à l’enseignement supérieur sera pris en compte dans le schéma de développement de la formation professionnelle initiale des jeunes prévu au contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles."



Mis à jour le 22/09/2015