Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

1720 euros! Qui dit mieux?
CRD de Cholet un conservatoire au rayonnement départemental dont le maire vient de décider de chasser les élèves qui ne résident pas dans l'agglo en utilisant une arme imparable: les tarifs désormais 1720 euros pour l'année!

Les familles  avaient été prévenues en juin lors de la réinscription des élèves au conservatoire : désormais, les familles de l'agglo seraient prioritaires, les dossiers des élèves résidant hors de la "CAC"  ne seraient traités qu'en septembre.Une attitude qu'on retrouve malheureusement dans bien d'autres endroits.

 Mais personne ne s'attendait à la suite : le 19 octobre dernier le conseil communautaire a adopté la nouvelle grille tarifaire.. pour l'année en cours: le montant des frais de scolarité pour les "extérieurs" passe de 334 euros à ... 1720 euros.

Le maire de Cholet Gilles Bourdouleix qui est aussi président de l'agglo, s'en est expliqué  " jouer du violon n'est pas vider les poubelles mais le principe est le même" faisant référence à la mise en place d'un système de cartes qui a interdit de fait l'accès aux déchetteries aux personnes résidant hors de la CAC ( communauté agglomération du choletais).et "qui n'avait fait hurler personne"*.

(Pour mémoire c'est le même Gilles Bourdouleix qui a été condamné en août 2014 pour "apologie de crime contre l'humanité" pour des propos particulièrement nauséabonds à l'encontre des gens du voyage **)

Il est donc tout à fait explicite que cette décision tarifaire n'a pas pour objet de préserver un équilibre financier mais bien d'interdire l'accès à une catégorie de personnes en fonction de leur lieu de résidence à un établissement de service public qui a été financé largement par la ville mais aussi par l'Etat et la région  .

200 élèves du conservatoire sont concernés et cela va donc complètement déstabiliser des classes dont l'enseignement spécifique accueillait un public dépassant largement les limites de la CAC dont notamment des enfants handicapés qui bénéficiait d'une proposition d'enseignement adapté tout à fait remarquable et dont la ville s'enorgueillissait à juste titre ! 

Voilà donc une interprétation bien particulière de la notion de service public et de rayonnement départemental d'un conservatoire .

.FUSE dénonce une telle politique et soutient le collectif " conservatoire pour tous" qui s'est constitué localement.

Nous saisissons  l'agglo, la région et le ministère de la Culture. 

* cf article Ouest France du 24 novembre 2015

** cf  article du Figaro du 12 août 2014

contact avec le collectif:  conservatoirepourtous@gmail.com

 

 

 


 

 

 



Mis à jour le 30/11/2015 - Article archivé