Résonances, écoles de musique, écoles de citoyenneté
FUSE était présente au séminaire "Résonances, écoles de musique, écoles de citoyenneté" de la fondation Carasso, le 26 mars 2018 : des tables rondes intéressantes qui renforcent nos questionnements en cours...

La fondation Carasso organisait le 26 mars un séminaire intitulé "Résonances, écoles de musique, écoles de citoyenneté”, autour de différents projets qu'elle soutient dans le cadre de son appel à projet culturel. Une thématique qui ne pouvait laisser FUSE indifférente... Impressions de Carine Grancher (membre du bureau) et Claire Auvray (déléguée générale), de retour de cette journée instructive.

claire à carasso

Le programme de la journée était articulé autour de trois tables-rondes, trois temps forts qui ont favorisé les échanges entre les intervenants de différentes associations, structures ou institutions, qui oeuvrent au quotidien pour permettre aux enfants de pratiquer la musique :

  • Comment les projets d'éducation musicale peuvent-ils créer une dynamique citoyenne sur un territoire ?
  • L'éducation nationale, un partenaire essentiel, mais comment ?
  • Comment ces projets font-ils évoluer à la fois les pratiques pédagogiques, les pratiques amateurs et les modes de diffusion de la musique ?

Matière à réfléchir, matière à partager

Ces tables rondes participent à notre réflexion globale autour de l’indispensable nécessité de travailler ensemble sur le terrain, pour le bien-être de l’élève avec par exemple : Démos, Orchestre à l’école, Un orchestre dans mon bahut, Le Josem, les Concerts de poche, Polynotes, l’Adama ou le Paris Mozart Ochestra.

participation du public

Les intervenants ont ainsi insisté sur l’importance : de la pluralité des dispositifs existants (Gisèle Magnan), de créer 1 maillage de professionnels (Maryline Alguacil-Preslier) et ont déploré le difficile travail entre l’Education nationale et les intervenants extérieurs, qui ont du mal à rentrer dans l’école (Nicolas Lescombe / Pascal Troadec).

Les difficultés rencontrées sur le terrain s’avèrent d’ordres divers : réussir à impliquer les artistes (Gisèle Magnan), gérer le temps court et le temps long de l'apprentissage et des partenariats (Pascal Troadec), gérer l’après-projet en s’appuyant sur les structures du territoire (Marianne Blayau), réussir à impliquer les élèves aux goûts très divers (William Waquet) et les familles qui n’ont pas toujours les codes de la musique classique (Nicolas Lescombe).

L'organisation de la journée a été fort interactive, ponctuée de moments de concertation et d'échanges : l’occasion pour FUSE de faire de nouvelles rencontres et d’inviter de nouveaux partenaires à nos journées, la prochaine ayant lieu le 24 novembre.

Rendez-vous en juin pour découvrir l'intégralité de ces échanges lors de la publication des actes.  

Quelques ressources à partager

Voici quelques références glanées au cours des interventions, qui pourraient vous être utiles.

  • ADAGE : Application Dédiée À la Généralisation de l’EAC - est l'outil de recensement des actions éducatives et des enseignements artistiques, qui peut être source d'inspiration pour vos propres projets. 
  • Le site MUSIQUE PRIM : pour enseigner la musique et découvrir l'univers musical à l'école primaire. 
  • Aide à la mesure de l'impact social : la fondation Carasso et le cabinet Nuova vista ont mené une étude dans le cadre de cet appel à projets, afin de disposer d'outils pour mesurer l'impact social des projets, une analyse qui est de plus en plus souvent demandée par les financeurs. En voici de premiers élèments. La parution de cette étude complète, qui pourra vous aider à mesurer vos activités associatives est prévue en juin / juillet 2018.


Mis à jour le 30/04/2018