Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

2013-2014 : 1ère saison Egalité en Ile de France
H/F a impulsé les Saisons Égalité hommes/femmes, qui regroupent à l’échelle régionale les structures de production et de diffusion s'engageant pour l'égalité professionnelle. Retrouvez l'entretien de Blandine Pélissier sur le Blog de Clémence.

Le directeur de l’Athénée, Patrice Martinet, a engagé son théâtre dans la “saison égalité”, initiative portée par la fédération H/F qui lutte contre contre les inégalités entre hommes et femmes dans le spectacle vivant. 

Le Blog de Clémence a interviewé Blandine Pélissier (comédienne, traductrice de théâtre, metteure en scène, et membre fondatrice et première présidente d’H/F Île-de-France), pour qu’elle explique le combat d’H/F et le principe de la saison égalité où l’Athénée s’est engagé.

Morceaux choisis :

"[...]plus qu’ailleurs, le spectacle est un milieu où règne l’entre-soi et la reproduction du même. La culture est dominée par les hommes blancs de plus de cinquante ans qui se co-optent entre eux : les commissions qui attribuent les subventions, les jurys qui nomment les directeurs, puis les directeurs eux-mêmes sont composés de ces hommes qui choisissent les personnes et projets qui leur ressemblent."

"[...]les spectacles de femmes ayant un équilibre budgétaire souvent plus précaire, les programmer représente un plus grand engagement ou un plus grand risque financier pour les théâtres."

"[...]le mouvement fait de la sensibilisation auprès des acteurs du monde du spectacle, des tutelles et du grand public afin d’accélérer la prise de conscience —car certains n’ont pas encore perçu le problème !"

"On entend souvent : “on ne va quand même pas mettre des quotas au risque de faire baisser la qualité” ou “quand on fait une programmation, on choisit sur des critères de qualité objectifs”... Ce qui sous-entend d’abord que programmer des femmes fait baisser la qualité [...]."

"[...] il y a des quotas imposés pour protéger les hommes : et là, étonnement, cela ne choque personne ! Dans les concours d’entrée de certains conservatoires et écoles de théâtre, il y a bien plus de filles que de garçons candidats, en particulier dans les sections “jeu” et “mise en scène” : on met donc des quotas pour qu’autant de garçons que de filles soient acceptés dans l’école. Dans ce cas de figure, cela paraît normal à tout le monde[...]"

Retrouver l'intégralité de l'entretien sur le Blog de Clémence

 


Mis à jour le 21/06/2012