Restez informés de l'actualité du monde de la musique avec

LOGO LETTRE DU MUSICIEN

partenaire de FUSE 

Les ministres aussi passent leur grand oral
La commission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale, sitôt mise en place, a reçu les ministres des ministères concernés. C'est également chose faite depuis le 17 juillet pour la commission du Sénat. Verbatim

Les comptes-rendus des auditions d'Aurélie Filipetti, Vincent Peillon et George Pau-Langevin sont particulièrement intéressants notamment dans la relation des échanges avec les élus. Si les échanges avec la commission Culture, Education et Communication du Sénat ont été plutôt sereins, les débats en commision Culture de l'Assemblée nationale ont été nettement plus vifs, notamment sur les questions budgétaires.

Pour ceux qui n'auraient pas le temps de parcourir les documents dans leur intégralité, voici les quelques extraits se rapportant aux questions d'éducation artistique et d'enseignement supérieur. A noter que l'intermittence a également fait l'objet de plusieurs échanges.

NB : Si vous avez un thème de prédilection, n'hésitez pas à faire une recherche sur les mots dans les comptes-rendus (en cliquant sur les lien ci-dessous). Vous irez directement à l'essentiel : exemple "spectacle vivant", "Hadopi","intermitten"...

Education artistique et culturelle

Aurélie Filipetti - Sénat

 
"Trois chantiers vont concentrer les efforts du ministère, tout d'abord l'éducation artistique et culturelle qui doit trouver une vraie place dans notre société, pour donner une assise à notre politique. Cet acte citoyen permet de renouer avec le lien historique qui existe entre art et culture d'une part, et éducation populaire d'autre part.
Sensibiliser tous les jeunes à l'art et leur permettre cette rencontre intime avec les oeuvres est essentiel parce que l'art et la culture les relient les uns aux autres et permettent de donner du sens et de favoriser l'échange, la rencontre et la découverte de soi-même. Priorité doit être donnée à cette démarche, diffuse sur le territoire, mais insuffisamment valorisée et soutenue. Ce projet s'inscrit dans les principes qui guident mon action au ministère : le lien avec les collectivités territoriales, le lien avec la jeunesse, la question de la justice sociale.
Ce ministère a un rôle pilote dans la définition des grandes orientations du chantier national de l'éducation artistique et culturelle. La loi d'orientation sur l'école, à la préparation de laquelle je suis associée, sera présentée à l'automne. Je travaille en concertation avec le ministre de l'éducation nationale, M. Vincent Peillon, mais aussi avec Mmes Valérie Fourneyron, pour l'éducation populaire, et Geneviève Fioraso, pour l'enseignement supérieur, pour présenter dès la rentrée un plan de développement.
Les directions régionales des affaires culturelles (DRAC) seront en première ligne pour animer les stratégies régionales de l'éducation artistique et culturelle.
Le lancement de ce projet, fondé sur un dialogue interministériel, constitue aussi l'élément moteur d'une nouvelle relation avec les collectivités territoriales assise sur des partenariats renforcés dans un esprit d'économie de moyens."

Vincent Peillon - Sénat

"Madame Morin-Desailly, je suis en faute : Aurélie Filipetti aurait raison de m'en vouloir de n'avoir pas évoqué le grand plan en faveur de l'éducation artistique annoncé par le Président de la République. 22 ministères sont impliqués dans la concertation. L'éducation nationale est prioritaire et le ministère occupe un rang protocolaire important. Mes collègues qui éprouvent des difficultés budgétaires ont bien compris que s'ils veulent agir, en matière d'éducation populaire, de sports, de culture, d'Internet, mieux vaut se rapprocher très vite du ministère de l'éducation nationale. Je n'ai pu être exhaustif, mais j'accorde une grande importance à l'éducation artistique et culturelle. Cette question, qui doit être traitée en même temps que celle de la réforme des temps scolaires, ne relève pas du domaine législatif. Nous convoquerons une première réunion avec les DRAC (directeurs régionaux des affaires culturelles) dès la rentrée. Nous devons rapprocher les deux institutions."

Enseignement supérieur artistique

Aurélie Filipetti - Assemblée nationale

 
"...la loi d’orientation sur le spectacle vivant et sur la création s’inscrira dans la perspective d’un double soutien aux artistes et à leurs publics. Notre mission est en effet d’assurer l’accès de tous à la culture, d’accompagner les collectivités locales dans la revitalisation de leurs territoires et de garantir la diversité des démarches artistiques. Le Parlement sera bien entendu associé à cette démarche dès la rentrée parlementaire, afin que nous établissions ensemble les bases d’un cadre large et stable en matière de création pour les années à venir. L’identification de nouveaux viviers d’emploi y contribuera, et aussi le plan d’éducation artistique et culturelle : il nous permettra d’accompagner les écoles d’art et d’architecture dépendant du ministère, qui sont en grande difficulté. Je serai particulièrement vigilante quant à la situation des élèves de ces écoles, auxquels l’État ne consacre que la moitié de ce qu’il réserve à ceux des filières universitaires traditionnelles, et qui étudient souvent dans des bâtiments délabrés. Nous avons conscience des contraintes budgétaires, mais nous ne pouvons négliger les conditions de travail de nos étudiants et de leurs enseignants."

Mécénat

Aurélie Filipetti - Assemblée nationale

 
"Par ailleurs, en cette période de contrainte budgétaire, je juge indispensable le mécénat, source de financement complémentaire importante pour le patrimoine et pour la création, et qui devrait s’étendre à d’autres domaines du spectacle vivant, le théâtre par exemple. Au ministère, la mission du mécénat travaille à élargir cette forme de partenariat aux PME, mais aussi à élaborer une charte de déontologie. Le pilotage du mécénat par l’État, par le biais de règles précises, permettra des échanges justes, au bénéfice de tous."


Mis à jour le 18/07/2012